Dialogue avec l’océan et le sable

  • On 3 mars 2015 ·
  • By ·
Dialogue avec l’océan et le sable

 6 ème EDITION

15/16/17/18 mai 2015

Mon amie Marie Roussillo et moi-même partons 4 jours à Lacanau dans les Landes. Il s’agit d’explorer de nouveau le potentiel de ce champs de création in situ.

Les marées sont propices, l’excitation est là.

Je vais décliner le thème d’Adam et Eve. Derrière ce mythe, je ressens une réalité autre : un besoin d’un point de départ imaginaire, une légende répétée dans la plupart des civilisations donnant une force poétique au concept du premier couple.

Ce qui est passionnant avec cette approche plastique sur le sable in situ, c’est la notion de rapport à l’espace. Les corps peuvent être immenses, je peux les dessiner à la vitesse du mouvement de mon corps et je peux entrer dans les corps que je fais apparaître.

Les pigments* sont pour moi des ponctuations dynamiques qui renforcent la ligne mais ne deviennent pas matière; en opposition avec la démarche de Marie qui modèle le sable et le pigment comme le ferait un sculpteur.

Puis vient l’effacement. Cette fois, j’ai envie de graver suffisamment profondément ma ligne pour que la vague n’enlève pas la forme en un seul souffle et  de découvrir l’empreinte qui demeure.

L’effacement reste une fascination enfantine, un lâcher prise: Quand? Comment? A quelle vitesse? Quels effets?

J’ai fait ma part et l’océan réactive le geste, loin de l’effacer, il le fait vivre. C’est « l’Autre » absolu qui intervient.

La vague a sa personnalité: elle arrive doucement et caresse le dessin ou bien elle l’emporte brutalement.

Acteur, spectateur…

 

En direct de Lacanau  (Landes)

corps dans leau_1

L’espace de travail est immense.

Marie sculpte ses formes, étale ses pigments, cisèle le sable.

De mon côté, je travaille de nouveau pendant ces trois jours sur Adam et Eve, allant des visions des baroques à celles de Klimt et des photographes pictorialistes.

Je suis fébrile, je sais qu’il faut aller vite ; je sais aussi que les deux personnages doivent se rencontrer dans une composition sans erreur possible: le trait dans le sable n’est intéressant que lorsqu’il est pur sans reprise à l’instar du fusain ou de l’encre où la danse des traits qui se chevauchent font vivre le personnage.

Les courbes et contre courbes doivent se répondre. Rencontre, regards… Les pigments perturbent la perception de la ligne.

renée

 

 

Il faut trouver la solution, simplifier. Le pigment devra réagir avec l’eau, l’effacement est toujours le moment attendu car il ne nous appartient pas.

L’idée de graver plus profondément mon écriture dans le sable s’avère très intéressante.  La pente de la plage très douce permet un recouvrement tout en douceur. L’effacement est délicat et subtil.

J’ai par ailleurs préparé des portraits et peintures qui seront filmés dans l’eau  pour mon projet vidéo art

« Matrice originelle ».

Là, aussi c’est un vrai régal. Mes peintures de corps et de regards courent dans les bahines.

Je filme à la lumière rasante du soir.

De la belle matière pour le montage à venir…

corps dans leau

 

                             Quelques créations de Marie Roussillo

Marie Roussillo

                                                                             MARIE ROUSSILLO à Vieux Boucau (Landes)

Marie Roussillo

MARIE ROUSSILLO à Vieux Boucau 

Marie Roussillo

MARIE ROUSSILLO à Vieux Boucau 

 

Marie Roussillo

                                                                                    MARIE ROUSSILLO à  Lacanau ( Landes)

 

 

Landes

9 ème EDITION
17-20 Septembre 2016

Il me faut vivre la grande marée d’équinoxe.
Cap vers l’océan atlantique, Vieux Boucau dans les Landes.
C’est un moment spécial de l’année, un moment fort où l’eau, le soleil et la terre parlent.
De toutes mes traces se dégagent une immense nostalgie comme un abandon.

Cependant, ce travail toujours réalisé dans l’urgence a ses surprises. Une fois de plus l’ articulation entre le travail plastique et l’intrusion photographique appellent une exigence totale. Je suis chasseur d’instant, prise par le vent, le son des vagues et l’humidité du sable.

* Ce travail est réalisé avec des pigments naturels.

 

c-site

  REYNA Adam et Eve 2017

 

d-site

REYNA Eve 2017

 

e-site

REYNA Couple 2017